31/03/2018

Journée Nationale du Véhicule d'Epoque 2018

aff2.jpg

Bon bin alors, personne de motivé ?????

Pour marquer le coup cette année (et comme organiser une sortie est administrativement lourd), j'avais pensé que ceux qui en ont envie pourraient se rejoindre à un endroit donné, et de là partir rejoindre l'expo du CARMS à Montbrison .....

J'ai déjà établi un itinéraire fort sympathique, car les routes pittoresques ne manquent pas dans la région !!

carms.png

13:12 Écrit par le dav | Commentaires (2) | |  Facebook

Razbitum

29177172_2015476452003476_4735420083445170176_n.jpg

11:45 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

Incident de Charlie Brown et Franz Stigler

L'incident de Charlie Brown et Franz Stigler a eu lieu le , quand, après un bombardement réussi sur Brême, le Boeing B-17 Flying Fortress de Charles 'Charlie' Brown (surnommé "Ye Olde Pub") fut gravement endommagé par la chasse allemande. L'as de la Luftwaffe Franz Stigler, malgré l'opportunité qui se présentait d'abattre le bombardier, décida, pour des raisons humanitaires, de permettre à l'équipage de rentrer en Angleterre. Les deux pilotes se sont rencontrés 40 ans plus tard et leur amitié dura jusqu'au décès de Franz Stigler en mars 2008.

11.jpg

Cette mission était la première de l'équipage du Ye Olde Pub, et avait pour objectif les usines de fabrication du Focke-Wulf 190 à Brême.

Le B-17 de Brown commença sa procédure de bombardement (d'une durée de 10 minutes) à 27 300 ft (8 300 m) d'altitude avec une température extérieure de −60 °C. Avant qu'il ne puisse larguer ses bombes, la défense anti-aérienne brisa le nez en plexiglas, détruisit le moteur no 2 (intérieur gauche) et endommagea le no 4 (extérieur droit), qui était déjà en mauvais état et qui dut être réduit pour éviter un surrégime fatal.

Ces dommages ralentirent l'avion qui devint incapable de maintenir sa place dans la formation et qui donc se retrouvait à la merci de la chasse allemande.

Le B-17 de Brown fut attaqué par plus d'une douzaine de chasseurs  pendant plus de 10 minutes. Ils lui infligèrent des dommages supplémentaires, notamment au moteur no 3 (intérieur droit), qui ne pouvait fournir plus que la moitié de sa puissance nominale (l'avion ne disposait plus à ce moment-là que de 40 % de sa puissance totale). Les systèmes oxygène, hydraulique et électrique étaient aussi endommagés, et l'avion avait perdu la moitié de sa gouverne de direction et la gouverne de profondeur gauche. De plus, les mitrailleuses s'étaient enrayées, probablement en raison d'une mauvaise lubrification, laissant l'avion avec seulement les deux mitrailleuses de la tourelle dorsale et une seule des trois mitrailleuses frontales opérationnelles (soit 3 sur 11 disponibles). La plupart des membres d'équipage avaient été blessés :

  • le mitrailleur de queue, Eckenrode, avait été tué par un tir direct,
  • Yelesanko avait été gravement blessé à la jambe par un éclat d'obus,
  • Pechout avait été touché à l’œil par un éclat d'obus,
  • Brown avait été blessé à l'épaule.

De plus, les doses de morphine avaient gelé, ce qui compliquait les premiers soins.

L'avion de Brown a été repéré, entre autres, par Franz Stigler qui était en train de se ravitailler et de se réarmer. Il décolla dans son Messerschmitt Bf 109 G-6 (dont le radiateur avait pourtant été endommagé par une balle de 12,7 mm, ce qui pouvait provoquer une surchauffe du moteur) et rattrapa rapidement le bombardier endommagé. Stigler pouvait voir par les dommages subis par la structure les membres d'équipage blessés. À la grande surprise du pilote américain, Stigler n'ouvrit pas le feu. Il se rappela les paroles de son supérieur, Gustav Rödel, lors des opérations en Afrique du Nord, "Vous êtes pilotes de chasse aujourd'hui, demain, toujours. Si jamais j'apprends que l'un d'entre vous a attaqué un pilote en parachute, je le tuerai moi-même". Stigler raconta plus tard : "Pour moi, c'était comme s'ils avaient été sous leur parachute, je ne pouvais pas les abattre".

Par deux fois Stigler essaya de faire comprendre à Brown de poser son avion endommagé sur un aérodrome allemand et de se rendre, ou de se dérouter en Suède (neutre) où ils seraient soignés et internés pour le reste de la guerre. Ni Brown ni aucun membre de l'équipage ne compris ce que Stigler voulait dire par ses gestes. Plus tard, Stigler expliqua à Brown qu'il avait essayé de les dérouter en Suède.

Stigler continua à voler en formation avec l'avion de Brown, sur le côté gauche, pour empêcher la défense anti-aérienne allemande de tirer sur le bombardier. Il poursuivit son escorte jusqu'à la côte.

Brown, n'étant pas certain des intentions de Stigler, ordonna que la tourelle dorsale soit pointée vers le chasseur mais de ne pas ouvrir le feu, pour le mettre en garde. Ayant compris le message, et après s'être assuré que le bombardier avait quitté l'espace aérien allemand, Stigler le salua et rentra à sa base.

Brown traversa les 400 km de la Mer du Nord et atterrit à RAF Seething (Angleterre), terrain de rattachement du 448th Bomb Group et il informa ses supérieurs des évènements lors du debriefing.

Il reçut l'ordre de ne pas informer le reste de l'unité de ce qu'il s'était passé pour ne pas générer un sentiment de compassion envers les pilotes ennemis. Brown dira plus tard : « Quelqu'un avait décidé qu'on ne pouvait pas être humain et voler dans un avion allemand ». Par la suite, Brown termina son tour d'opération (25 missions).

Stigler de son côté ne fit aucun rapport sur cet incident, sachant qu'épargner un ennemi était passible du peloton d'exécution.

Après la guerre, Brown retourna en Virginie Occidentale et reprit ses études. Il retourna dans l'US Air Force en 1949 et servit jusqu'en 1965. Plus tard, en tant que State Department Foreign Service Officer, il voyagea à de nombreuses reprises au Laos et au Vietnam. Il prit sa retraite en 1972 et devint inventeur.

Stigler émigra au Canada et devint homme d'affaires.

En 1986, le colonel à la retraite Brown intervint lors d'un rassemblement de pilotes militaires appelé « Gathering of the Eagles ». Lorsqu'on lui demanda s'il avait un souvenir d'une mission mémorable durant la Seconde Guerre mondiale, après quelques instants de réflexion, il raconta l'histoire de l'escorte et du salut de Stigler. Il décida alors d'essayer de retrouver ce pilote allemand.

Après quatre ans de recherches infructueuses dans les archives américaines et ouest-allemandes, Brown écrivit une lettre à un journal d'une association de pilotes militaires et quelques mois plus tard il reçut une réponse de Stigler, qui vivait désormais au Canada, qui disait « j'étais ce pilote ».

Lors de leur première conversation téléphonique, Stigler décrivit l'avion, l'escorte et le salut, confirmant à Brown qu'il était bien le pilote impliqué.

Entre 1990 et 2008, Charlie Brown et Franz Stigler devinrent des amis proches et le restèrent jusqu'à leur mort à quelques mois d'intervalle en 2008.

111.jpg

10:10 Écrit par le dav | Commentaires (1) | |  Facebook

Une très belle façade à Vanosc (07)

20180325_123550Vanosc (3).jpgJ'aime ce genre d’initiative, d'autant plus quand on sait le surcout que représente la rénovation d'une enseigne ou d'une pub peinte ......

08:30 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

Week-end Pascal .....

29512753_636060536735667_737039233578608351_n.jpg

07:02 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

30/03/2018

Expo

1.jpg

20180325_130242.jpg

20180325_130717.jpg

20180325_130501.jpg

Tracteur Lamborghini:

20180325_131239.jpg

20180325_131112.jpg

20180325_130614.jpg

20180325_132340.jpg

20180325_130650.jpg

19:00 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

Christophe Salengro, le président de « Groland » est mort

111.jpg

« Comédien, danseur, rockeur, Christophe Salengro, “inmourrable” selon la Constitution grolandaise restera président pour l’éternité »

Il est décédé ce matin à l'age de 64 ans.

17:17 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

Attaches bien les valises, on part en week end !!!

Screenshot_20180127-221601.png

17:05 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

.

page0083.jpg

14:50 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

MANNHEIM

MANNHEIM.jpg

13:00 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

'

Burdignes, petit village de 356 habitants perché à 900 mètres d'altitude, un seul carrefour, mais 3 plaques Michelin  !!!!

20180325_122303Burdignes (1).jpg

20180325_122303Burdignes (4).jpg

20180325_122303Burdignes (5).jpg

20180325_122303Burdignes (6).jpg

20180325_122303Burdignes (7).jpg

11:00 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

..

29496099_2019176941633427_8580681621831680000_n.jpg

09:00 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

Chrysler New Yorker -1948-

1948 Chrysler New Yorker.jpg

07:00 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

29/03/2018

Expo

1.jpg

20180325_130100.jpg

20180325_125907.jpg

20180325_130541.jpg

20180325_130810.jpg

20180325_131222.jpg

20180325_132016.jpg

20180325_130854.jpg

19:00 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook

Photo de PhilBus, à Dunières (43)

Dunières.jpg D'ailleurs il est à vendre (l'Unimog, pas PhilBus !!)

17:13 Écrit par le dav | Commentaires (0) | |  Facebook